Allergies et Intolérances alimentaires

Allergies et Intolérances alimentaires

Quelle est la différence entre les allergies et les intolérances alimentaires ? Comment savoir si on est allergique ou intolérant à un produit ? Pourquoi les allergies fatiguent ?

La plus grande différence entre l’allergie et l’intolérance alimentaire est l’implication du système immunitaire. En effet, l’allergie alimentaire provoque une réaction du système de défense de l’organisme pour protéger de certaines protéines d’un aliment. Alors que l’intolérance alimentaire procure une gêne, un inconfort digestif qui très souvent provoque des ballonnements.

.

Les diagnostics d’allergies ou d’intolérances alimentaires sont posés par un médecin ou un allergologue.

.

1 – Les allergies alimentaires

L’allergie est un mécanisme de défense contre une substance étrangère (pollens, poussière…). Le système immunitaire rentre en action et se manifestera de différentes façons selon les personnes (asthme, rhinite allergique, conjonctivite, eczéma, démangeaisons, etc).

Attention, la réponse systémique (réaction allergique subite et généralisée) est un choc anaphylactique qui peut être mortel. Un appel d’urgence aux secours médicaux est indispensable à la survie pour obtenir une injonction d’adrénaline permettant l’ouverture des voies respiratoires.

Les allergies sont bien souvent héréditaires, l’allaitement maternel permet cependant de diminuer les risques.

Une allergie peut débuter à tout âge, mais elle reste plus fréquente chez l’enfant.

.

Les grandes familles d’allergies

.

 Allergies et Intolérances alimentaires aux laitages

Les allergies alimentaires : la protéine de lait de vache, les oléagineux, les crustacés, œufs, etc

L’allergie respiratoire : acariens, poils d’animaux, pollens, moisissures, etc

Les allergies de contact : lessives, certains composants cosmétiques, etc

Les allergies médicamenteuses : molécules chimiques, antibiotiques, etc

L’allergie au lait de vache provoque souvent diarrhée et vomissement. Cependant cette allergie peut disparaître avec le temps. Dès que cette allergie est diagnostiquée par un médecin, il faudra veiller à un apport suffisant en calcium, magnésium, et vitamines A, D, B2 et B12.

L’allergie aux oléagineux provoque des réactions immédiates, dans le pire des cas c’est le choc anaphylactique. Des rougeurs peuvent apparaître si un contact se fait avec la peau, en cas d’ingestion un gonflement de la langue et de la lèvre peut survenir. Les personnes allergiques aux oléagineux devront faire très attention aux préparations culinaires susceptibles d’en contenir. Généralement on trouve la mention « peut contenir des traces de fruit à coque » sur la liste d’ingrédients d’un produit.

.

2 – L’intolérance alimentaire

Allergies et Intolérances alimentaires aux oléagineux

L’intolérance alimentaire n’implique pas le système immunitaire. En revanche, elle relève d’une incapacité à digérer certaines molécules. Cela va engendrer un inconfort digestif avec crampes à l’estomac, diarrhée, vomissement, flatulence, ballonnement, etc

Toutefois, une faible quantité peut être tolérée pour certaines personnes, hormis les intolérants au gluten et aux sulfites.

Les intolérances alimentaires les plus fréquentes sont :

Allergies et Intolérances alimentaires au gluten

Au lactose

Le lactose est le sucre du lait. En raison, d’un déficit en lactase (enzyme de l’intestin grêle), le lactose n’est pas transformé et se retrouve au niveau de l’intestin où il fermente. Avant l’âge de 2 ans, les lactases sont en grand nombre, puis baisse au fur et à mesure des années. A l’âge adulte on possède suffisamment d’enzyme lactase pour une consommation modérée de produit laitier. Cependant, chez une partie de la population ce taux est trop bas et engendre une intolérance.

.

Au gluten

Appelé aussi maladie cœliaque, c’est une molécule que l’on retrouve dans certaines céréales comme le blé, l’avoine, le seigle et l’orge. Le gluten permet de donner une élasticité à certaines préparations culinaires comme les pâtes. Les intolérants au gluten ont la paroi de l’intestin grêle qui s’endommage au contact de cette molécule, ce qui implique une mauvaise assimilation des autres nutriments. Cela peut engendrer des carences alimentaires.

Pour rappel seul un diagnostic permettra de déceler une allergie ou une intolérance. N’hésitez pas à en parler à votre médecin. Bien souvent adopter des règles de bases, comme prendre le temps de mastiquer, diminuer ses portions et manger de qualité vous permettront de ne plus ressentir d’inconfort digestif.

=> voir combinaisons alimentaires

alimentation apéritif aubergine beauté betterave bio béchamel cake chocolat cosmetique courgette crumble crème Dessert developpement personnel entrée gateau gratin houmous huile essentielle lasagne laurent gounelle lecture livre légumes madeleine muffin naturopathie plat pois chiches produit de beauté protéine pâte recette sante naturelle sauce sejour shopping soupe tarte tomate vacance vegan voyage zero dechet



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *