Les combinaisons alimentaires

Les combinaisons alimentaires

Quelles sont les combinaisons alimentaires à éviter ? Pourquoi bien combiner les aliments entre eux ? Qu’est-ce qu’un régime dissocié ? Quels sont les bons et les mauvais mélanges ?

.

1 – Pourquoi faire de bonnes combinaisons alimentaires lors d’un repas?

Nous mangeons de plus en plus mal, trop rapidement, trop transformés, trop gras, trop sucré, trop salé, avec une mastication insuffisante, et de trop grosse proportion…

Il s’ensuit une digestion lourde avec souvent une sensation de fatigue, des renvois, des ballonnements, etc.

Tout cela résulte d’une mauvaise digestion qui entraîne une fermentation intestinale. Il est important de prendre en compte que chaque catégorie d’aliment à sa propre durée de digestion, et se digère dans des milieux différents avec un certain niveau d’acidité.

Prenons l’exemple des protéines qui se digèrent dans un milieu acide, l’estomac. Les lipides se digèrent dans l’intestin grêle, milieu neutre, et les glucides se digèrent essentiellement dans la bouche et dans l’intestin.

=> Voir l’équilibre acido-basique

Il est donc important d’associer les aliments de façon pertinente afin de limiter les fermentations provoquant douleur digestive et ballonnement.

Pour cela, il suffit d’adopter des règles de base simples et de bonne combinaison alimentaire pour mettre un terme à cet inconfort digestif.

les combinaisons alimentaires de fruits et légumes

2 – Les règles de base avant les combinaisons alimentaires

– prendre le temps de manger (si possible à heure fixe) et de mastiquer

– s’arrêter de manger avant de se sentir plein (diminuer ses portions)

– prendre le temps de cuisiner et stopper la nourriture ultra-transformée des industriels

– manger des aliments de qualités et penser à manger cru

– préférer les aliments complets ou semi-complets que les aliments raffinés qui sont faibles en nutriments (farine, sucre, pâtes, etc)

– diminuer les protéines animales chargées en toxines et en graisses de mauvaises qualités

.

3 – Comment combiner les aliments ?

Le régime dissocié basé sur les bonnes combinaisons alimentaires tient compte de grande famille d’aliment qu’il est important de distinguer.

.

3.1 – La grande famille des aliments

PROTEINES MAIGRES Fromages maigres, yaourt, sardine, blanc de poulet, fruit de mer, anchois, jambon cru maigre, etc.
PROTEINES GRASSES Agneau, bœuf, arachide, fromages gras (brie, comté…), jambon, maquereau, noisettes, rillettes, thon, saucisson, etc.
LIPIDES Avocat, bacon, beurre, crème fraîche, huile d’olive, margarine, olives, mayonnaise, etc.
AMIDONS Brioche, châtaignes, farines, flocon d’avoine, pain, pâtes, pomme de terre, riz, etc.
FRUITS Fruits doux : banane, datte, figue, mangue, raisin; Fruits semi-acides : abricot, cerise, fraise, framboise, kiwi, mûre, pêche, poire, pomme, prune; Fruits acides : ananas, citron, clémentine, mandarine, pamplemousse, tomate
LEGUMES Teneur moyenne en glucide : ail, artichaut, asperge, brocoli, carotte, chou-fleur, épinard, cornichon, mâche, navet, oignon, poireau, poivron; Teneur faible en glucide : aubergine, céleri branche, champignon, chou blanc, concombre, courgette, endive, fenouil, haricot vert, radis; Légumineuse : fèves, flageolets, haricots secs, lentilles, petits pois, pois chiches.

.

les combinaisons alimentaires au quotidien

3.2 – Tableau de combinaisons alimentaires

.

  Bénéfiques Acceptables Déconseillées
PROTEINES MAIGRES   Fruits mi-acides et doux (ex : pêche et yaourt) Les légumes en général Les lipides Les amidons
PROTEINES GRASSES   Les légumes verts Les protéines maigres Les amidons  
LIPIDES   Les légumes verts Les protéines maigres Les amidons Les fruits
AMIDONS   Les légumes verts Les protéines grasses Les lipides et les légumes Les protéines maigres  
FRUITS   Les protéines maigres (avec fruits doux)   Les légumes Les lipides
LEGUMES   Les protéines grasses Les amidons Les lipides   Les fruits (avec les légumes entraînent de la fermentation)

.

4 – Quelques points à retenir

Les fruits doivent être consommés loin des repas car leur digestion est rapide. S’ils sont absorbés en fin de repas ils vont attendre plusieurs heures avant d’être digérés. Cela va entraîner un inconfort digestif et une fermentation.

Melon et pastèque

Le melon et la pastèque sont des aliments aqueux, sains et digestibles, mais doivent être mangés seul ou combinés ensemble. Ils contiennent une grande variété de sucre qui fermentent très vite s’ils sont pris en fin de repas.

les combinaisons alimentaires en fin de repas

Le lait

le lait et ses méfaits

Sujet à controverse, le lait est réservé à l’enfant en bas âge, l’adulte ayant du mal à le digérer ce qui occasionne une intolérance (ballonnement, aigreurs, brûlures d’estomac).

Les dérivés du lait comme les boissons végétales (amande, riz, avoine, coco, soja…) ne présentent aucun de ces inconvénients.

La viande

Si elle apporte des acides aminés indispensables, elle renferme des toxines. Un régime trop carné encrasse et surcharge l’organisme.

Il vaut mieux privilégier les œufs, de préférence BIO.

alimentation apéritif aubergine beauté betterave bio béchamel cake chocolat cosmetique courgette crumble crème Dessert developpement personnel entrée gateau gratin houmous huile essentielle lasagne laurent gounelle lecture livre légumes madeleine muffin naturopathie plat pois chiches produit de beauté protéine pâte recette sante naturelle sauce sejour shopping soupe tarte tomate vacance vegan voyage zero dechet



2 thoughts on “Les combinaisons alimentaires”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *