A fleur de peau

A fleur de peau

RÉSUMÉ DU LIVRE « A fleur de peau »

Auteur du livre « A Fleur de peau » => Saverio Tomasella

Date de parution : 15 mai 2017

« Je vais mieux depuis quelques temps.
– Ça se voit !
– En même temps, j’ai l’impression d’être plus fragile. C’est curieux, non ? Par exemple, je supporte de moins en moins bien les piques d’Estelle… Je n’arrive pas à passer outre.
– Flo, c’est difficile de ne pas se sentir blessé quand on est attaqué, non ? Pour moi aussi, pour tout le monde. Tu es sensible, voilà tout !
– Trop sensible…
– Comment peut-on être « trop » sensible ? Quelle idée ! La sensibilité est une vraie qualité. Un être humain n’est jamais trop sensible !

Flora a tout pour elle : un fils drôle et adorable, un mari brillant, des amis sincères, un jardin qu’elle aime et un beau cerisier. Pourtant, elle a l’impression que son extrême sensibilité la rend difficile à comprendre, perturbe sa confiance et la pousse parfois à se replier sur elle-même. Un soir, elle rencontre Marc, professeur de yoga… Comment l’aidera-t-il à surmonter son hypersensibilité »

MON AVIS

J’ai beaucoup apprécié cette lecture. Pour les personnes hypersensibles (comme moi), on s’identifie facilement à Flora, le personnage principal du livre.

C’est un roman qui fait du bien, qui parle d’intériorité, d’amour de soi, d’acceptation et qui aide à relativiser. A fleur de peau est une lecture initiatique accessible à tous. Certains passages sont émouvants mais ce livre donne de bonnes pistes pour vivre avec son hypersensibilité.

La plume de l’auteur est fluide et délicate. Il est difficile d’arrêter sa lecture une fois commencée, c’est une très belle découverte !

Je vous le conseille vivement.

EXTRAIT DU LIVRE « A fleur de PEAU »

« Elle relève la tête et croise son image, dans le miroir, décèle le doute dans ses yeux. Le doute. Le voilà qui revient, s’insinue sournoisement, comme toujours, à la moindre occasion. Le manque de confiance en soi, la peur de gêner, d’être de trop …. Tu ne vas tout de même pas le déranger pour rien, un dimanche en plus, c’est ridicule. Non, ce qui serait vraiment ridicule, ce serait de céder à sa propre faiblesse, de ne pas oser dépasser ses réticences, de faire comme elle a toujours fait : garder ses angoisses pour elle, mettre un mouchoir dessus et se résoudre à ce que rien ne change. »

Retrouvez ce livre sur la Fnac

Découvrez une autre lecture

Cet article t’a plu ? Épingle le dans Pinterest 😉

alimentation apéritif aubergine beauté betterave bio béchamel cake chocolat chou fleur cosmetique courgette crumble crème Dessert developpement personnel entrée gateau gratin huile essentielle lasagne laurent gounelle lecture livre légumes madeleine muffin naturopathie plat pois chiches produit de beauté protéine pâte recette sante naturelle sauce sejour shopping soupe tarte tomate vacance vegan voyage zero dechet



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *